fbpx

Modifications du modèle DataPoint

Modifications du modèle DataPoint

Pour une grande chambre de compensation européenne

À propos du client

Le client est une grande chambre de compensation en Belgique qui s’occupe du règlement des transactions sur titres et de la conservation des titres.

Le défi

Afin d’assurer une mise en œuvre uniforme de l’ITS sur le reporting de surveillance, les éléments de données inclus dans l’ITS ont été traduits dans un modèle de points de données (DPM). Le DPM est une représentation structurée des données, identifiant tous les concepts métier et leurs relations, ainsi que les règles de validation. Il contient toutes les spécifications techniques nécessaires au développement d’une solution de reporting informatique. Au fil du temps, les modifications apportées au DPM ont dû être appliquées aux processus de reporting des banques.

L’accompagnement mis en place par b.fine

b.fine a géré (et gère toujours) l’impact complet de chaque mise à niveau de DPM pour plusieurs clients. En partant de la documentation EBA, une première analyse de haut niveau des lacunes a été réalisée en termes de données et de processus. Une fois les lacunes identifiées, b.fine a travaillé avec les différentes parties prenantes pour identifier et mettre en œuvre la meilleure solution pour les combler. Par exemple, dans le cadre du DPM 2.8 (applicable depuis le 31 décembre 2018), b.fine a géré l’intégration du nouveau concept PVA au sein des moteurs de risques réglementaires et des rapports COREP. b.fine a également géré les dernières évolutions du DPM (3.0, 3.1 et 3.1 Phase 2) pour certains de ses clients.

Comments are closed.